Poursuivre ses études après un Bac+2 (BTS ou DUT)


Avec l’instauration de la réforme LMD (harmonisation européenne des diplômes à niveau bac + 3, 5, 8), la durée des études a tendance à s’allonger. En effet de plus en plus d’étudiants choisissent de poursuivre leur études après une filière courte de type BTS ou de DUT. Les étudiants titulaires d’un DUT (Diplôme d’études de technologie) sont plus nombreux à faire ce choix de poursuite d’études. Ils sont 74% d’après la dernière enquête co-pilotée par l’Association des directeurs d’IUT et le ministère de l’Education nationale, contre seulement 34% pour les titulaires d’un BTS (Brevet de technicien supérieur).

 

Poursuivre ses études dans une école d’ingénieur ou de commerce

 

La poursuite d’études peut se faire dans des grandes écoles de commerce ou d’ingénieurs. En effet s’il y a encore quelques années la voie des grandes écoles françaises était exclusivement réservée aux étudiants des classes préparatoires et que la quasi seule voie d’accès était les concours, aujourd’hui beaucoup de grandes écoles ont mis en place des voie d’accès dites « parallèles ». Les étudiants de BTS et de DUT peuvent donc poursuivre leur études dans ces écoles. Les admissions se font le plus souvent sur dossier scolaire et parfois sur un examen d’entrée. Les écoles privées ont été les plus réactives à s’ouvrir aux étudiants des filières courtes. L’avantage pour ces écoles est qu’elles s’ouvrent sur des étudiants ayant des compétences plus pratiques, et cela fait un bon mélange avec les étudiants issus de classes préparatoires qui ont un profil plus théorique, et permet une plus grande richesse et de partage au sein de ces écoles.

 

Poursuivre ses études à l’Université ou dans une école spécialisée

 

La poursuite d’études dans les universités est possible également sous certaines conditions. Le DUT étant un diplôme un peu plus général, et cadrant plus avec le monde universitaire, il est souvent plus facile pour les diplômés de DUT de poursuivre leur études en université que les étudiants diplômé de BTS qui a une vocation un peu plus professionnelle. Mais rien n’est perdu pour autant. Souvent la motivation et le sérieux de l’étudiant est ce qui compte le plus. Certaines universités exigent une moyenne de 12/20 pour intégrer des étudiants issus de filières courtes. D’autres peuvent sélectionner sur dossier et un entretien avec un responsable de formation. Il faut faire attention aux délais de constitution des dossiers qui peuvent être à retirer très tôt, et souvent dès Février pour une inscription l’année suivante. Il y a chaque année des étudiants qui découvrent trop tard la procédure à suivre et donc les étudiants désirant poursuivre leurs études doivent s’informer le plus tôt possible.

 

Une autre possibilité de poursuite d’études est les filières de spécialisation. En effet certaines écoles offrent la possibilité de compléter un diplôme de BTS ou de DUT par une année supplémentaire, équivalente à un BAC+3 et permettant à l’étudiant de se spécialiser dans son futur métier et d’avoir un profil un peu plus intéressant sur le marché du travail. Ces diplômes BAC+3 peuvent être reconnus par le ministère de l’Education nationale ou pas suivant les écoles. Mais même après une filière comme celle-ci, il est toujours possible de poursuivre par la suite en école d’ingénieur ou de commerce, et dans certains cas en université.

 

Quelles motivations pour une poursuite d’études ?

 

La motivation pour les étudiants de poursuivre leurs études après une filière courte est le plus souvent l’envie d’augmenter leurs qualifications, afin de mieux intégrer le marché du travail par la suite, y acquérir de plus grandes responsabilités, et avoir des évolutions de carrières plus favorables. En effet si les diplômés de BTS et de DUT sont recherchés sur le marché du travail, les diplômés de niveau Bac+5 ou de Master le sont encore davantage, et leurs niveaux de rémunérations sont très souvent plus attractifs, ce qui est normal. Les étudiants les plus prisés par les entreprises restent toujours les étudiants issus des grandes écoles d’ingénieurs ou de commerce, qu’elles soient publiques ou privées. Viennent ensuite les étudiants issus des universités. La poursuite d’études relève d’une stratégie à moyen-long terme, et d’un investissement qui doit être réfléchi. Les étudiants privilégiant la poursuite d’études font souvent le choix d’un investissement supplémentaire en temps et en argent, qu’ils récupéreront par la suite une fois diplômés.

 

Les étudiants dans le domaine informatique par exemple n’ont pas beaucoup de difficultés à s’orienter ou se réorienter entre les différentes filières. En passant par exemple d’un BTS à une autre année de spécialisation à BAC+3, pour poursuivre ensuite en école d’ingénieur. Suivant les filières, les étudiants ont plus ou moins de facilités à se réorienter entre les différentes filières. Les étudiants les plus avantagés sont ceux dont les qualifications à la sortie sont recherchées ou très recherchés sur le marché du travail. Certains types de diplômes facilitent également plus la poursuite d’études que d’autres, comme le BTS commerce international qui ouvre la possibilité de poursuite d’études à Sup de Co par exemple ou d’autres écoles de commerce.

 

Poursuite d’études et projet professionnel

 

Si le choix de la poursuite d’études peut se révéler souvent payant une fois diplômé, il doit correspondre à un projet professionnel de l’étudiant. En effet cela demande de la motivation et de la volonté de poursuivre des études lorsqu’on sait qu’on peut être opérationnel sur le marché du travail tout de suite. Suivant les aspirations de chacun, certains font le choix de la poursuite d’études, d’autres celui de se lancer dans la vie professionnelle. Mais le plus important est d’être en accord avec ses aspirations profondes, et de faire ce qu’on aime faire. Il ne sert à rien de se forcer à poursuivre des études longues si notre seule motivation est de commencer à gagner de l’argent tout de suite. Bien se connaître est parfois nécessaire, et des conseillers d’orientation peuvent nous aider dans nos choix. Mais pour ceux qui le peuvent, il est très souvent très judicieux d’investir un supplément de temps après son BAC+2 pour décrocher un diplôme plus important.

 

Sachez également que ne pas poursuivre ses études à un moment donné n’est pas une fatalité. Il peut toujours être possible de poursuivre des études par la suite, et d’acquérir ainsi plus de compétences. En Amérique du nord cette possibilité est plus développée qu’en France. Et il n’est pas rare que des personnes ayant arrêté leurs études trop tôt décident de se former et acquérir un diplôme en prenant des cours du soir ou des cours par correspondance par exemple.

Publicité

Qui sommes-nous - FAQ - CGU - Plan - Contact - Partenaires - Goodies - JPO

Copyright 2007-2016 - Eturama.com - Le portail international des étudiants