Certificat de formation générale (CFG)


Certificat de formation générale

Le certificat de formation générale (CFG) est un diplôme français qui certifie l'acquisition de connaissances générales de base et de capacités d'insertion sociale et professionnelle. Il s'adresse notamment à des personnes sorties du système éducatif sans diplôme ou sans qualification professionnelle reconnue. C'est le premier niveau de diplôme de formation générale de l'Éducation nationale. Il a été institué en 1983.

Le certificat de formation générale concerne des personnes qui ne sont plus soumises à l'obligation scolaire. La scolarité étant obligatoire jusqu'à 16 ans en France, ce diplôme s'adresse donc à des candidats de 16 ans ou plus.

Ce n'est pas un diplôme professionnel, mais il permet aux candidats qui l'obtiennent de viser ensuite une qualification professionnelle. Il donne droit à des équivalences permettant de préparer un diplôme professionnel de niveau V, notamment le certificat d'aptitude professionnelle (CAP).

Il donne également l’équivalence de l'ancien certificat d'études primaires, supprimé en 1989. Ses titulaires disposent des droits et avantages accordés aux titulaires du certificat d'études primaires.

Candidats et épreuves

Le certificat de formation générale valide les connaissances générales en français et en mathématiques ainsi que les capacités d'insertion sociale et professionnelle des candidats. Les capacités à s’informer, à analyser une situation, à agir et à communiquer font partie de la grille d'évaluation. Les modalités de l'examen varient selon la situation du candidat, mais les critères d'évaluation restent identiques.

Trois types de candidats peuvent se présenter à l'examen :

  1. Élèves encore scolarisés, en dernière année de scolarité obligatoire. Ces candidats ont 16 ans révolus dans l'année civile d'examen et sont en dernière année du cycle d’orientation des collèges : 3e d'insertion, 3e de Section d'enseignement général et professionnel adapté (Segpa) ou encore en 3e d'Établissement régional d'éducation adaptée (Érea). Les compétences requises pour l'obtention du diplôme sont validées en plusieurs étapes, avec d'une part un contrôle en cours de formation en français et en mathématiques, et d'autre part, le jour de l'examen, un entretien de vingt minutes devant un jury, basé sur le dossier d'un stage en entreprise suivi au cours de la formation.
  2. Jeunes adultes âgés de 16 à 25 ans qui suivent une formation en alternance dans un dispositif d’insertion ou une formation continue. Il n'y a pas d'évaluation écrite pour ces candidats. L'examen prend la forme d'un entretien de 30 minutes avec un jury, à partir d'un dossier de stage élaboré par le candidat au cours de sa formation.
  3. Adultes salariés ou demandeurs d’emploi sans qualification, suivant ou non une action de formation. Ces candidats subissent deux épreuves écrites (français et mathématiques) et un entretien de 20 minutes avec un jury, sans présentation de dossier.

Dans chaque département, l'inspecteur d'académie organise l'examen et délivre le diplôme.



Encyclopédie WikipédiaCette définition provient de l'encyclopédie libre Wikipédia publiée sous licence GNU FDL. Elle est reprise sur eturama.com à but informatif. Vous pouvez soumettre une modification ou un complément à cette définition sur la page correspondante de Wikipédia. La liste complète des auteurs de cet article est disponible sur cette page. Eturama.com partage les objectifs globaux de Wikipédia.
Publicité

Qui sommes-nous - FAQ - CGU - Plan - Contact - Partenaires - Goodies - JPO

Copyright 2007-2016 - Eturama.com - Le portail international des étudiants