Épicerie de quartier (Dépanneur)


Épicerie de quartier

Les épiceries de quartier ou commerces de quartier sont des épiceries ou de petites supérettes implantées principalement dans les grandes villes et dans leurs banlieues.

« Arabe du coin » est une expression familière utilisée en France et en Belgique pour désigner ce type de commerce.

Au Canada, de tels établissements sont appelés dépanneurs. Une enseigne connue est Couche-Tard.

Dans certaines parties de la Belgique notamment, le terme souvent utilisé est night shop (de par son ouverture souvent tardive) ou Paki (les gérants étant souvent originaires d'Inde ou du Pakistan).

L'« arabe du coin »

Souvent ouvertes tard le soir et à l'origine traditionnellement tenues par des personnes originaires d'Afrique du Nord, d'où leur appellation, ces magasins alimentaires de proximité jouent un rôle social important dans le paysage urbain. La plupart offrent l'essentiel des produits de première nécessité, ainsi que des fruits et légumes frais.

De nombreux « arabes du coin » sont désormais tenus par des personnes de nationalités diverses, notamment des Chinois, des Vietnamiens, des Russes, des Serbes, voire des Français ou des personnes d'origine indienne ou pakistanaise.

Les prix sont généralement élevés mais, dans la mesure où ils ne sont pas toujours observés, il arrive que ce type d'épicerie se révèle concurrentiel face aux grandes enseignes locales (supermarchés ou hypermarchés), tout en demeurant plus cher que le hard-discount. Les clients utilisant ces magasins pour leurs courses habituelles sont rares mais de nombreux citadins, appréciant de trouver dans leur quartier un magasin de dépannage ouvert tard le soir et les jours fériés, y font régulièrement des achats.

« Pour tout le monde, je suis l'Arabe du coin. Arabe, ça veut dire ouvert la nuit et le dimanche, dans l'épicerie.  »
    — Éric-Emmanuel Schmitt , Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

 

Le « dépanneur »

Un dépanneur est, au Québec et aussi dans l'usage des Franco-Ontariens, un commerce de proximité où l'on peut acheter des produits de première consommation (pain, lait, chocolat, bière, produits ménagers, etc.), et qui se situe dans les zones commerciales et résidentielles, sans qu'il soit nécessaire de se rendre dans une grosse épicerie. Les dépanneurs sont généralement ouverts en continu ou bien pendant des heures prolongées.

Les dépanneurs ont longtemps été les seuls commerces autorisés à vendre de la bière en dehors de la société d'État SAQ, qui détenait là un quasi-monopole. De nos jours, la plupart des épiceries (c'est-à-dire les grandes et moyennes surfaces) et plusieurs postes d'essence vendent de la bière et du vin.

Le terme dépanneur a depuis longtemps été utilisé seulement par les francophones du Québec et de l'Ontario. Avec le temps, le terme est devenu utilisé par les anglophones du Québec. L'auteur anglophone d'origine montréalaise Mordecai Richler a souvent, lors de ses visites à Londres, fait référence au magasin Harrods en tant que my local dépanneur (mon dépanneur local).

 

Le « nightshop »

En Belgique, certaines petites épiceries de quartier n'ouvrent qu'à partir de 18h00, elles sont couramment appelées nightshop et proposent souvent tabac, alcool et cabines téléphoniques. Elles se doivent de respecter certaines règles precises mais il arrive souvent qu'un même commerçant ait un magasin de jour et un magasin de nuit pour contourner la législation assez stricte.


Encyclopédie Wikipédia Cette définition provient de l'encyclopédie libre Wikipédia publiée sous licence GNU FDL. Elle est reprise sur eturama.com à but informatif. Vous pouvez soumettre une modification ou un complément à cette définition sur la page correspondante de Wikipédia. La liste complète des auteurs de cet article est disponible sur cette page. Eturama.com partage les objectifs globaux de Wikipédia.
Publicité

Qui sommes-nous - FAQ - CGU - Plan - Contact - Partenaires - Goodies - JPO

Copyright 2007-2016 - Eturama.com - Le portail international des étudiants