Épicerie (Epicier)


Épicerie

 
Jean Bertin Espicier Gravure de 1904 représentant une épicerie du XIVe siècle.
 
Jean Bertin Espicier
Gravure de 1904 représentant une épicerie du XIVe siècle.

 

Alimentation générale Petite épicerie à Hornu en Belgique en 2005.
 
Alimentation générale
Petite épicerie à Hornu en Belgique en 2005.
 

 

Épicerie

Une épicerie est, à l'origine, un petit commerce de produits alimentaires, tenu par un commerçant indépendant. Son nom vient du Moyen Âge où la spécialisation des commerces était plus grande que maintenant. L'épicier vendait principalement des épices. Actuellement, une épicerie, au sens stricte du terme, est un commerce qui vend les produits d'alimentation (en générale à l'exclusion des produits de boucherie) ainsi que les principaux produits de ménage. Parfois l'épicerie est spécialisée dans la vente de produits de luxe.

De commerce principal, les épiceries de quartier se sont progressivement transformées en commerce d'appoint. De même, la composition sociologique a aussi changé. En France, de nombreuses épiceries de quartier ont été reprises par des commerçants d'origine maghrébine. Service et disponibilité, amplitude des horaires, permettent au petit épicier « arabe » de quartier de résister à la pression de la grande distribution. L'épicerie est également souvent remplacée par de petits supermarchés qui sont appelés de divers noms (supérette), et dont le mode de présentation des denrées est sous forme de gondole comme dans les hypermarchés. Ces établissements font généralement partie de chaînes (En France : Petit Casino, CocciMarket, Slovaquie ou République tchèque : Potravini).

 

Épicier

Étymologiquement, l'épicier est une personne ou un objet qui a un rapport avec les épices. Le dictionnaire encyclopédique de l'épicerie et des industries annexes mentionne que historiquement l'épicier était un drageoir pour offrir des épices ou l'officier à la cours de Bourgogne chargé de la présentation des épices et des médicaments.

Un épicier est actuellement quelqu'un qui travaille dans une épicerie où il vend des aliments. L'épicier est un travailleur indépendant, image archétypique du commerce de détail de proximité. Alors que la majorité des produits alimentaires passaient par ce canal de distribution dans les années 1950, le développement concomitant de la voiture et de la grande distribution a progressivement réduit la part que les épiciers traditionnels tenaient dans le commerce alimentaire.

Aujourd'hui peu d'épiciers sont des commercants indépendants ; la plupart sont des gérants ou font partie d'un groupement d'achat.

A noter également, le mot "épicier" désigne, dans l'argot étudiant, les étudiants d'écoles de commerce, et par extension les élèves de prépa qui s'y destinent.

 

Le journal l'Épicier

L'Épicier
 
L'Épicier

Le journal « l'Épicier » était un hebdomadaire créé en 1893 par Albert Seigneurie.

D'après ses auteurs le buts de ce journal étaient :

1° Arborer fièrement comme un grand nom de famille celui de notre profession;

2°Adjurer tous ceux qui l'exercent de ne jamais en rougir et de répondre par le seul mépris aux ineptes moqueries des sots et des inutiles, incapables d'y appartenir et qui essaient de le ridiculiser;

3°Rappeler à nos confrères (dont beaucoup semblent l'avoir oublié) que notre corporation est à la fois la plus grande et la plus puissante de la Nation, puisqu'elle est la plus nombreuse, embasse la plus grande quantité d'articles, cause le plus considérable mouvement d'affaires et fait produire la plus grande somme de travail;

4°Leur démontrer qu'il suffirait d'un lien moral très étendu pour former un mouvement d'opinion et changer cette puissance latente en une puissance effective, suffisante pour combattre victorieusement les injustices et les multiples abus qui nous accablent...

 

Bibliographie

  • Albert Seigneurerie, Dictionnaire encyclopédique de l'épicerie et des industries annexes, édité par le journal "l'Épicier", 1904, 742 pages notamment les articles Épicerie (page 293), Épicier (page 297) et Épicier (L')' (page 299).
  • Les épiciers de Bétaré Oya in Carnet d'afriques par Jacques Nougier. Ed. l'Harmattan (2006), ISBN : 2-296-01569-7. Dans les années 70, un ménage d'expariés Français tient l'épicerie d'un gros bourg camerounais. Scènes locales.

Encyclopédie Wikipédia Cette définition provient de l'encyclopédie libre Wikipédia publiée sous licence GNU FDL. Elle est reprise sur eturama.com à but informatif. Vous pouvez soumettre une modification ou un complément à cette définition sur la page correspondante de Wikipédia. La liste complète des auteurs de cet article est disponible sur cette page. Eturama.com partage les objectifs globaux de Wikipédia.
Publicité

Qui sommes-nous - FAQ - CGU - Plan - Contact - Partenaires - Goodies - JPO

Copyright 2007-2016 - Eturama.com - Le portail international des étudiants