Infographie (Infographiste)


Infographie

L'infographie désigne les graphismes créés et gérés par ordinateur, dont la gestion se base sur une station graphique composée d'éléments matériels comme le processeur et la carte graphique dont les puissances déterminent la vitesse de réponse et de calcul des unités graphiques, les outils d'acquisition comme le numériseur ou la caméra banc-titre, les outils de manipulation comme la souris ou la tablette graphique, les outils de stockage comme le disque-dur ou la clé-USB et les outils de restitution comme l'imprimante ou le moniteur d'ordinateur, d'une interface utilisateur qui permet l'interaction entre l'utilisateur et l'ordinateur et enfin du format de données qui assure l'intermédiaire entre l'image rendue et les éléments numériques de celle-ci.

Lors de l'introduction du concept dans la langue française vers les années 1980, elle désigne uniquement les graphismes, qu'on appelle alors « infographies » (information par le graphisme), destinés à mettre en image des informations généralement statiques au moyen de diagrammes, de cartes ou de schémas. Mais le concept d'infographie s'étant rapidement élargi à tous les graphismes produits par des moyens informatiques, on la distingue par le terme d'« infographie de presse », domaine où les infographies sont les plus utilisées.[1] Cette activité est liée aux arts graphiques par les personnes qui l'appréhendent comme une forme d'expression artistique.

Infographiste

L’infographiste - metteur en page prépare et réalise des supports de communication visuelle (dessins, graphismes, illustrations, montages). Ce métier combine l’art du graphisme à l’utilisation de l’outil informatique et des logiciels adaptés pour un travail en 2D et en 3D . Il assemble et met en page des médias (images + textes) sur écran d’ordinateur à partir d’une maquette, soit pour l’édition et l’imprimerie (brochures, dépliants, plaquettes, catalogues..) soit pour la publication en réseaux (pages web, documents électroniques). L’infographiste est amené à collaborer étroitement avec d’autres professionnels : directeur artistique, photographe, scénariste, animateur 3D, architecte, imprimeur, webmaster, programmeur,et createur de graphisme..

Histoire

On mentionne depuis 1973 (IBM Systems Journal), et à intervalles irréguliers depuis, la création expérimentale d'hologrammes par ordinateur. Mais cette opération étant lente et donc non-interactive (pour le moment), elle n'a pas bouleversé la profession.

Au tout début de l'ère numérique, les graphistes étaient souvent des autodidactes. Et ces « talents » étaient très demandés. Maintenant, pour devenir infographiste, il faut avoir une solide formation en graphisme, et une bonne connaissance des outils graphiques sur ordinateur.

La quasi-généralisation de l'outil informatique dans le domaine du graphisme, au cours des années 1990, rend un peu artificielle la distinction entre « graphiste » et « infographiste », tous les graphistes étant plus ou moins des infographistes.

Pratique

Les termes généraux pour désigner un pratiquant de l'infographie est « infographiste » ou « infographe ». Dans le domaine du journalisme, on utilise « infographiste de presse », « rédacteur graphiste », « éditeur graphiste » ou « illustrateur infographiste » selon l'activité journalistique et/ou graphique de la personne au sein de l'équipe de rédaction. Dans les arts graphiques, on distingue principalement ceux qui manipulent des images en deux dimensions de ceux qui manipulent des objets dans un espace en trois dimensions.

On retrouve la première approche principalement dans la bande-dessinée où la mise en couleur, voire l'encrage sont effectués au moyen de logiciels de dessin assisté par ordinateur, dans la publicité où la retouche d'images est omniprésente, dans les jeux vidéo où le pixel-art fut prédominant jusqu'à la cinquième génération de consoles lorsque la 2D migre vers les textures.

On retrouve la 3D principalement dans l'architecture où on utilise les modeleurs 3D pour préfigurer l'apparence d'un bâtiment dont on prévoit ou promeut la construction, dans les films d'animation publicitaires ou cinématiques où la puissance fournie par les solutions 3D est exploitée au maximum ou encore dans les jeux vidéo où les phases de jeu actives en 3D sont limitées à la 3D polygonale et optimisées au maximum pour pallier les limitations matérielles qui ne permettraient pas le temps réel le cas échéant.

Parmi les outils d'acquisition, on peut citer le crayon optique, la palette graphique, le numériseur de document, la souris, la tablette graphique ou encore le trackball. Les outils de restitution les plus courants sont l'imprimante et le moniteur d'ordinateur.


Encyclopédie Wikipédia Cette définition provient de l'encyclopédie libre Wikipédia publiée sous licence GNU FDL. Elle est reprise sur eturama.com à but informatif. Vous pouvez soumettre une modification ou un complément à cette définition sur la page correspondante de Wikipédia. La liste complète des auteurs de cet article est disponible sur cette page. Eturama.com partage les objectifs globaux de Wikipédia.
Publicité

Qui sommes-nous - FAQ - CGU - Plan - Contact - Partenaires - Goodies - JPO

Copyright 2007-2016 - Eturama.com - Le portail international des étudiants