Commandeur des croyants – Métiers anciens – Guide des métiers

Commandeur des croyants


Commandeur des croyants

Le commandeur des croyants, (arabe: أمير المؤمنين amīr al-mu minīn, mot pour mot prince des croyants) est un grade religieux, politique et social, représentant le chef suprême des musulmans, désignant dans les premiers temps de l’islam le calife.

Le premier à porter ce titre fut Omar ibn al-Khattab.

Le Commandeur des croyants est élu suivant les règles de la charia, et suite au rassemblement des représentants du peuple musulman appelé Choura.

De nos jours, seul le Roi du Maroc porte ce titre, cette qualité est inscrite dans la la constitution marocaine, le mouvement Islamiste Al Adl Wal Ihsane refuse de reconnaître cette qualité au Roi, contrairement au Parti de la justice et du développement qui a choisi stratégiquement de s’y rallier et de rejoindre ainsi le jeu politique légal.

Ce titre a été également porté par le Mollah Omar en Afghanistan quand les Talibans étaient au pouvoir dans ce pays, ou encore par Youssef Ibn Tachfin, fondateur de la dynastie Almoravide.


Encyclopédie Wikipédia Cette définition provient de l’encyclopédie libre
Wikipédia
publiée sous licence GNU FDL.
Elle est reprise sur eturama.com à but informatif.
Vous pouvez soumettre une modification ou un complément à cette définition sur la
page correspondante de Wikipédia.
La liste complète des auteurs de cet article est disponible sur
cette page.
Eturama.com partage les objectifs globaux de Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *