Devenir un expert grâce à l’expérience et à la volonté d’apprendre

L’expertise dans un domaine particulier est une exigence posée aux candidats dans de nombreuses offres d’emploi. Mais que faut-il entendre par ce terme ? À partir de quand un candidat peut-il prétendre être un expert dans un domaine donné ? Et comment le mentionner dans sa candidature ? C’est ce que vous découvrirez dans le texte suivant.

Qu’est-ce que l’expertise ?

L’expertise est une capacité particulière, supérieure à la moyenne, dans un domaine particulier. domainequi se compose de connaissances spécialisées et d’expérience pratique et qui génère ainsi une conscience particulière des problèmes et des solutions. En d’autres termes, l’expertise est une combinaison de connaissances théoriques et de compétences pratiques.

Le mot « compétence professionnelle » pourrait être utilisé comme synonyme de ce terme. Celui-ci convient aussi particulièrement à la description de l’expertise professionnelle, qui décrit les compétences correspondantes en rapport avec l’exercice d’une profession.

Expertise = connaissances professionnelles ?

L’expertise est plus qu’un savoir-faire, car elle mêle des connaissances acquises à la conséquence tirée d’une masse d’expériences.

Expertise = expérience ?

En conséquence Expertise n’est pas non plus synonyme d’expérience. En effet, pour acquérir une expertise, l’expérience doit être suivie d’un processus de réflexion au cours duquel le (futur) expert évalue ce qu’il a vécu et en tire les conséquences pour son action future.

Pourquoi l’expertise est si précieuse dans le monde du travail

En tant qu’expert dans un domaine particulier, votre profil de candidat – en plus de vos compétences professionnelles – a le message positif suivant :

    &#13 ;

  • Argument unique de vente
  • &#13 ;

  • témoigne d’une capacité d’apprentissage et d’adaptation
  • &#13 ;

  • évite des formations ultérieures coûteuses lors de l’initiation
  • &#13 ;

  • fonction de direction pour les autres collaborateurs
  • &#13 ;

Il peut également arriver que des employés ayant une expertise particulière soient recrutés par des chasseurs de têtes et des recruteurs et se trouvent ainsi dans une position favorable pour négocier les modalités de leur contrat de travail.

Obtenir et améliorer l’expertise

Outre l’exigence d’années d’expérience, devenir ou rester un expert requiert une certaine dose d’initiative personnelle, de motivation et de volonté d’apprendre.

Voir plus loin que le bout de son nez

Devient expert celui qui, en plus de son activité, s’informe sur son contexte, son histoire et l’évolution actuelle de son domaine de spécialité.
Reste expert celui qui se tient toujours au courant des dernières nouveautés et qui est toujours prêt à apprendre de nouvelles choses.

Prenons l’exemple d’un médecin de 58 ans qui a opéré pendant 30 ans, mais qui ne s’est intéressé que sporadiquement aux nouvelles connaissances médicales, aux développements et aux méthodes de traitement. Il dispose certes d’une grande expérience, mais en termes d’expertise, il aura été dépassé par son collègue de 8 ans son cadet, qui lit régulièrement des revues spécialisées, assiste à des congrès et échange avec d’autres médecins.

Développer ses connaissances en permanence

L’interaction entre l’accroissement des connaissances et l’application des connaissances nouvellement acquises est un mécanisme important sur le chemin de l’expertise.
Pour développer vos connaissances professionnelles, nous vous recommandons de suivre les conseils suivants :

    &#13 ;

  • Lire des revues spécialisées
  • &#13 ;

  • Assister à des réunions, des séminaires et des formations continues
  • &#13 ;

  • Échangez avec d’autres experts
  • &#13 ;

Expérience, expérience, expérience

Même si l’expertise n’est pas synonyme d’expérience, elle est un facteur extrêmement important pour devenir un expert. En effet, seule l’application pratique des connaissances acquises permet de les consolider et de trouver une voie individuelle pour résoudre des problèmes spécifiques.

Indiquer l’expertise professionnelle dans la candidature

Nous vous montrons ici comment montrer au recruteur, dans votre candidature à un emploi, que vous êtes un véritable expert dans le domaine recherché :

Dans la lettre de motivation

Si l’offre d’emploi recherche des spécialistes dans un domaine particulier, ne lésinez pas sur les références et les exemples de votre vie professionnelle dans la lettre de motivation, qui prouvent que vous en faites partie. Réfléchissez aux situations les plus marquantes et présentez-les de manière concise dans votre lettre de motivation. Ainsi, le recruteur aura une première impression de votre façon de travailler et votre lettre de motivation sera très reconnaissable.
Veillez toutefois à ne le faire que si cela est explicitement demandé dans l’offre d’emploi ou si la mention correspond à celle-ci.

Dans le CV

Contrairement à la lettre de motivation, le CV vous permet moins de raconter des histoires que de convaincre par des faits.
Votre Expertise il est donc préférable de l’indiquer comme hard skills.
Surtout si c’est très important pour le poste en question, vous devriez ajouter des preuves, comme par exemple

    &#13 ;

  • Témoignages
  • &#13 ;

  • Attestations de participation (à des formations continues, des cours d’extension, etc.)
  • &#13 ;

  • le cas échéant, des échantillons de travail (selon l’activité)
  • &#13 ;

S’il vous plaît ne pas mentir !

Qu’il s’agisse de Candidats est un véritable expert, les recruteurs le découvrent généralement rapidement, surtout si l’offre d’emploi le recherche explicitement. Souvent, il y aura dans un domaine des collaborateurs disposant de compétences professionnelles similaires et bien formées qui pourront confirmer que vous avez exagéré dans votre candidature d’emploi.

Conclusion : évaluer les compétences de manière réaliste et toujours les élargir

L’expertise est une monnaie précieuse sur le marché du travail. Celui qui la possède dans le domaine décisif a de bonnes chances de gravir les échelons de la carrière. Toutefois, comme il n’y a généralement pas de règles pour déterminer à partir de quand quelqu’un peut se qualifier d’expert, il convient d’évaluer avec réalisme et autocritique si ce terme s’applique à vous. Et même si vous n’êtes pas encore un professionnel – avec les conseils mentionnés, de la motivation et de l’engagement, vous pouvez élargir vos compétences et le devenir bientôt !

à lire :   Assistant de service social - Fiche métier