Correspondant local de presse – Fiche métier

Correspondant local de presse - Fiche métier de l'encyclopédie gratuite des métiers.

Le guide des métiers
Encyclopédie libre des métiers
Buzz métier

Accès aux métiers par thèmes :
Recherche métier :

Encyclopédie des métiers   Ajouter un métier   Ajouter une vidéo métier
Correspondant local de presse

Correspondant local de presse

Le correspondant local de presse (CLP dans le jargon journalistique) rédige ses propres articles qu’il illustre de ses propres photos sur les sujets d’actualité de la zone qu’il couvre (mais également les sujets de son choix) destinés à être publiés dans le support médiatique avec lequel il a signé une convention.

 

Organisation de la profession en France

En France, le correspondant local de presse a le statut de travailleur indépendant, et est classé dans les activité professionnelles dites libérales, non réglementées. Pas comme le notaire, l’avocat, le géomètre-expert, ou le médecin, mais plutôt comme l’archéologue, la cartomancienne ou l’oenologue.
Le correspondant de presse n’est pas un journaliste ni un pigiste (titulaire de la carte de presse), et ce même si bien souvent, le travail effectué est globalement le même. C’est un contractuel qui n’a pas de lien de subordination avec l’entreprise (puisqu’il n’est ni salarié, ni protégé socialement).
Un travailleur indépendant « normal » propose ses propres tarifs à ses clients. Le CLP, lui, touche des honoraires (émoluments versés « à la pige » : article, photo, dessin, etc.) et des frais (fonctionnement, trajets, abonnements téléphoniques, Internet, etc.) en fonction de barèmes donnés par la société de presse pour laquelle il travaille. Ces barèmes sont différents selon l’entreprise éditrice.

A partir d’un certain plafond d’honoraires (15, puis 25% du plafond de la sécurité sociale), le CLP doit obligatoirement cotiser à l’URSSAF (à peu près 20% des honoraires perçus), ainsi qu’à l’assurance maladie et la caisse de vieillesse qui lui son afférentes (à peu près 20% des honoraires), sans oublier la CSG. Afin d’éviter ces affiliations, le CLP doit faire en sorte de s’en tenir à une moyenne de 400 euros (environ 2600 francs) d’honoraires mensuels. C’est pourquoi la profession de correspondant local de presse ne peut -en l’état actuel des choses- absolument pas se concevoir comme un emploi à temps plein.

Lors du remplissage annuel de la déclaration d’impôts sur le revenu, le CLP doit additionner ses frais et ses honoraires, et remplir -outre le formulaire usuel- les fiches 2042C et 2042PK, qui établissent que ses revenus sont des bénéfices non commerciaux. Lors du calcul des impôts, le fisc procède à un abattement de 37% sur la somme globale (honoraires + frais) déclarée par le CLP, pourcentage qui correspond aux frais perçus par le CLP.


Encyclopédie Wikipédia Cette définition provient de l’encyclopédie libre Wikipédia publiée sous licence GNU FDL. Elle est reprise sur eturama.com à but informatif. Vous pouvez soumettre une modification ou un complément à cette définition sur la page correspondante de Wikipédia. La liste complète des auteurs de cet article est disponible sur cette page. Eturama.com partage les objectifs globaux de Wikipédia.

à lire :   Charron (métier) - Fiche métier